L'obésité, facteur prédictif d'une puberté précoce

L’obésité constitue le premier facteur prédictif d’une puberté précoce chez les jeunes filles, selon une étude diffuse sur le site de la revue Pediatrics, qui établit à un peu moins de 10ans l’âge de la puberté chez les Américaines d’origine caucasienne.

Le surpoids, facteur prédictif de puberté précoce.

Une

puberté précoce freine non seulement la croissance des jeunes filles mais les expose également à des risques plus importants de mauvaise estime de soi, de dépression et de difficultés scolaires les conduisant à une interruption relativement tôt de leurs études. Au-delà de ces difficultés d’ordre psychologique, la puberté précoce est également liée à de plus grands risques d’

obésité, d’

hypertension artérielle et de

cancers – notamment des

cancers féminins (

sein,

ovaire et

endomètre).Pour connaître les facteurs prédictifs de la puberté précoce, des chercheurs du centre médico-hospitalier pour enfants de Cincinnati ont recruté 1 239 filles âgées de 6 à 8 ans, qu’ils ont suivies à intervalles réguliers entre 2004 et 2011. Ils ont noté l’âge auquel les fillettes ont vu leur poitrine se développer et examiné l’impact de leur indice de masse corporelle (

IMC, rapport du poids sur le carré de la taille) et de leur origine ethnique.Les chercheurs ont constaté que l’

apparition des seins variait selon ces deux critères ainsi qu’en fonction du lieu de vie des jeunes filles. Si celles d’origine afro-américaines avaient la puberté la plus précoce, à un peu moins de 9 ans, les filles d’origine caucasienne étaient concernées à 9,7 ans, un âge plus jeune qu’attendu. Les filles d’origine asiatique débutaient leur puberté au même âge, un peu plus tard que celles d’origine hispanique, formées dès 9,3 ans, rapportent les auteurs.Selon ces derniers, l’indice de masse corporelle est un facteur prédictif d’une puberté précoce plus puissant que l’origine ethnique, et l’abaissement continu de l’âge de la

puberté chez les jeunes filles est lié à l’accroissement constant de l’obésité chez ces dernières.Amélie PelletierSource : Onset of Breast Development in a Longitudinal Cohort“, Pediatrics, 4 novembre 2013, (

résumé publie en ligne).Click Here: New Zealand rugby store

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *