Une étude démontre l’inutilité du régime des groupes sanguins

Très en vogue, notamment auprès de stars telles que Miranda Kerr, Demi Moore ou Elizabeth Hurley, le régime des groupes sanguins n’aurait en fait aucun fondement scientifique. C’est ce que vient de démontrer une équipe de chercheurs canadiens.

S'il peut être efficace, le régime des groupes sanguins n'a en tout cas rien à voir… avec le groupe sanguin !

Ahmed El-Sohemy et son équipe de l’université de Toronto viennent de prouver que le fait d’adapter son alimentation selon son rhésus sanguin n’était pas fondé.Le régime des groupes sanguins : info ou intox ?Ce régime a été créé par le naturopathe américain Peter D’Adamo, qui a publié en 1996 le best-seller “

Eat Right for Your Type“.Selon Peter D’Adamo, les aliments réagiraient de manière différente dans l’organisme selon le groupe sanguin de la personne. Alors pour perdre du poids ou réduire son risque de maladies chroniques, le naturopathe conseille d’en consommer et d’en éviter certains selon son rhésus sanguin. Par exemple, les personnes affichant un groupe sanguin O doivent privilégier les protéines et réduire les céréales et les produits laitiers. Celles du groupe B doivent faire une croix sur le maïs, le blé, les lentilles et le poulet au profit de légumes verts, oeufs et produits laitiers allégés. Son ouvrage s’est écoulé à plus de 7 millions d’exemplaires, et a été traduit en 52 langues à travers le monde.Pas de fondement scientifiqueD’après ans l’étude des chercheurs canadiens

parue dans la revue PLoS One , il semblerait que ce régime n’aurait pas de fondement scientifique. “L’hypothèse de départ nous intriguait, c’est pourquoi nous l’avons mise à l’épreuve“, a expliqué dans un communiqué l’auteur de l’étude Ahmed El-Sohemy.  Pour ce faire, les scientifiques ont analysé le régime alimentaire de 1455 participants durant un mois. Puis, ils ont déterminé l’adhérence relative de chacun des régimes alimentaires à l’un des 4 régime-type des groupes sanguins (A, B, AB, O) grâce à un indice qu’ils ont calculé. Résultat : si certains régimes-type ont effectivement  eu un impact positif sur la santé cardiovasculaire, ces effets observés étaient totalement indépendants du groupe sanguin ! “La manière dont chacun réagit à ces régimes type n’a absolument rien à avoir avec leur groupe sanguin mais tout à voir avec leur capacité à suivre un régime végétarien ou faible en glucides“, explique Ahmed El-Sohemy, qui conclut que “nous pouvons désormais affirmer que l’hypothèse du

régime des groupes sanguins est fausse“.Cette étude canadienne emboîte le pas à d’autres recherches qui étaient arrivées à la même conclusion l’année dernière dans la revue

American Journal of Clinical Nutrition.Yamina Saïdj avec Relaxnews
Sources :
1-

ABO Genotype, ‘Blood-Type’ Diet and Cardiometabolic Risk Factors, J. Wang and al, PLoS one, 15 janvier 2014
2 –

Popular diet theory debunked, communiqué de presse de l’Université de Toronto

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *