Bilan mitigé des Etats généraux de la Bioéthique

Six mois après le lancement des Etats généraux de la Bioéthique, le rapport de conclusion a été rendu public le 16 juillet. Son contenu permet de dresser un bilan de la vaste consultation voulue par le gouvernement dans la perspective de la révision de la loi de 2004 sur la bioéthique. Malgré l’organisation de trois forums citoyens en juin, le contenu du rapport montre qu’il ne devrait pas y avoir de modification profonde de la loi existante.

Le rapport de conclusion de ces Etats généraux a été remis au Président de la République Nicolas Sarkozy le 2 juillet par le député Jean Léonetti. La synthèse des débats ayant eu lieu à Marseille, Rennes et Strasbourg aborde ainsi des thèmes aussi variés que les cellules souches, la place de l’embryon, le diagnostic prénatal et préimplantatoire, l’Assistance Médicale à la Procréation (AMP), les greffes ou la médecine prédictive.Un des objectifs de ces États généraux était de permettre aux citoyens d’être pleinement associés dans le débat éthique qui allait s’ouvrir. Le résultat est en demi-teinte.En conclusion, les Français s’opposent à l’idée de la gestation pour autrui (mères porteuses), mais seraient favorables à l’adoption par un couple d’homosexuel. Ils souhaiteraient que le consentement présumé reste la règle en matière de don d’organes, avec la création d’un “registre du choix“. Selon eux, l’expérimentation sur l’embryon doit jouir d’un “statut protecteur“, avec des expérimentations très encadrées. D’autres sujets font moins facilement consensus : faut-il élargir le don d’organes aux proches ou le limiter à la famille ?…Ce rapport devrait aider le gouvernement sur la conduite à tenir lors de la prochaine révision de la loi de bioéthique prévue avant 2011. Pour vous faire une opinion sur la teneur du rapport, vous pouvez le retrouvez sur etatsgenerauxdelabioethique.fr.Source : Rapport final des Etats généraux de la Bioéthique, 16 juillet 2009Click Here: Maori All Blacks Store

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *