L'acupuncteur recyclait ses aiguilles

Les patients du Dr Bonnetouche, acupuncteur à Antibes, ont du souci à se faire. En effet, pour traiter ses patients, le praticien n’utilisait pas d’aiguilles à usage unique, il se contentait de les stériliser, ce qui n’est pas suffisant. 4000 clients du docteur ont reçu un courrier les conviant à se faire dépister.

Même si le risque de contracter une infection est minime, il demeure bien réel. C’est pourquoi, les patients du Dr Bonnetouche devront subir des tests de dépistage du VIH et des hépatite B et C. Car comme l’expliquait un autre acupuncteur antibois à Nice-Matin, “la stérilisation traditionnelle est inopérante sur des virus résistants comme celui de l’hépatite“.A l’origine de l’enquête de la DDASS, une lettre d’un patient dénonçant les conditions d’hygiène (et notamment la non utilisation d’aiguilles à usage unique).De son côté, le Dr Bonnetouche, 60 ans, a justifié sa négligence en expliquant que “les normes d’hygiène évoluent sans cesse“. Le médecin poursuit dans les colonnes de Nice Matin : “quand les inspecteurs de la DDASS sont venus, j’ai accepté toutes leurs recommandations. Ils me demandaient par exemple de créer un point d’eau supplémentaire dans mon cabinet.“Alors qu’il pensait s’en tenir à quelques travaux de rénovation, il a été suspendu pour 5 mois par le préfet à compter du mois de juin.Source : Nice Matin – le 15 septembre 2009Click Here: los jaguares argentina

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *