Les petits Français insuffisamment vaccinés contre la rougeole et l'hépatite B

Selon une étude parue dans le Bulletin épidémiologique hebdomadaire, la couverture vaccinale des enfants nés entre 2002 et 2005 vis-à-vis de la diphtérie, du tétanos, de la poliomyélite, de la coqueluche et de Haemophilus influenzae b est stable et élevée en 2007 (environ 90 % pour 3 doses et un rappel). Mais les protections vis-à-vis de la rougeole et de l’hépatite B restent inférieures aux objectifs de santé publique.

Vis-à-vis de la rougeole, le niveau de protection (90 %) reste inférieur au seuil de 95 % de couverture vaccinale nécessaire à l’interruption de la transmission et à l’élimination de la rougeole et de la rubéole congénitale. Selon les auteurs, “cette couverture insuffisante permet l’accumulation de sujets réceptifs, ce qui favorise la survenue de foyers épidémiques et explique l’épidémie actuelle de rougeole. Ainsi, le nombre de cas de rougeole déclarés était d’environ 40 en 2006 et d’environ 1 500 en 2009. Les efforts réalisés dans le cadre du Plan national d’élimination de la maladie élaboré en 2005 doivent être renforcés“.

Vis-à-vis de l’hépatite B, ce niveau de protection (42 %) reste faible. Selon les auteurs, cette situation pourrait s’expliquer “en partie par la polémique attribuant au vaccin la survenue d’atteintes neurologiques et par la réticence des médecins à effectuer trois injections supplémentaires aux nourrissons“. Néanmoins, ils voient dans l’augmentation de la couverture vaccinale “un regain de confiance des familles et des professionnels de santé vis-à-vis de cette vaccination“.Fin 2008, le Pr.

Patrick Marcellin regrettait déjà cette situation :“La France est la lanterne rouge de l’Europe vis-à-vis de la vaccination contre l’hépatite B. (…) En Italie, ça marche très bien : on a plus de 95 % des enfants qui sont vaccinés. Et ils assistent déjà après quelques années à une diminution des cas d’hépatite B. En France, on a pris beaucoup de retard et il faut vraiment qu’on le rattrape car les hépatites d’aujourd’hui risquent alors d’être les cirrhoses et les cancers du foie de demain“.Luc Blanchot Source : BEH 27 juillet 2010, n°31-32Click Here: cheap sydney roosters jersey

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *