Mise en quarantaine du centre médico-social de Saint-Brévin-les-Pins

Après les décès inexpliqués de deux adultes handicapés mentaux, le centre médical qui les accueillait vient d’être mis en quarantaine. L’établissement public “Le Littoral“ de Saint-Brévin (Loire-Atlantique) est alerte bien que si son directeur Alain Bourigault tienne à rester rassurant. “Nous avons pris très vite toutes les dispositions nécessaires“ confit-il aujourd’hui.
De fortes fièvres suivies d’une détresse respiratoire, tels sont les symptômes dont ont été victimes un homme âgé de 40 ans et une femme de 50 ans, avant de décéder quelques jours plus tard. Une troisième personne ayant les mêmes symptômes est toujours hospitalisée dans un état stationnaire, alors que les causes de l’infection restent inconnues. Le point commun entre ces trois patients : tous séjournaient dans le même pavillon “Les rivages“. Ce dernier, qui accueille une trentaine de malades mentaux, vient d’être placé en quarantaine.
L’enquête biologique a été confiée à la direction départementale des affaires sanitaires et sociales (DDASS). Le procureur de Saint-Nazaire, Joël Denis, a déclaré “juger opportun de confier aux gendarmes un enquête judiciaire pour déterminer les causes et les circonstances des décès“. Les investigations sont en cours.Source : Propos recueillis par le journal Ouest-France le 5 mars 2008Click Here: Cardiff Blues Store

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *