Tsunami en Indonésie : le chaos après la catastrophe

Le tsunami de vendredi 28 septembre en Indonésie a broyé la totalité des maisons de bois qui bordaient la plage. Seuls les bâtiments en dur ont résisté. Les habitants de Palu viennent constater l’ampleur des destructions. On voit clairement que l’eau est rentrée sur plusieurs centaines de mètres à l’intérieur des terres. L’aéroport est pris d’assaut. Les survivants, à bout de nerfs, tentent de fuir par tous les moyens, mais tout le monde ne peut pas monter à bord des avions.Une fosse commune construite en urgenceIl y a encore des centaines de personnes bloquées sous les décombres. Toute la nuit, les secouristes se sont mobilisés pour tenter de les retrouver. Les morts sont évacués par des volontaires et installés un à un devant l’hôpital. Certains tentent toujours d’identifier des proches et selon les autorités, le bilan pourrait encore s’alourdir. La plupart des victimes ont été recensées à Palu qui compte 350 000 habitants. Une gigantesque fosse commune a été construite en urgence pour éviter les risques sanitaires.Le JT

  • JT de 13h du lundi 1 octobre 2018 L’intégrale

Les autres sujets du JT

  • 1

    Tsunami en Indonésie : le pays est en attente des secours internationaux

  • 2

    Tsunami en Indonésie : des volontaires français s’apprêtent à décoller

  • 3

    Tsunami en Indonésie : la population est livrée à elle-même

  • 4

    Marseille : hommage un an après aux deux jeunes femmes tuées par un terroriste

  • 5

    Transports sanitaires : à Lyon, les ambulanciers sont en colère

  • 6

    Nouvelle-Calédonie : des intoxications alimentaires en série dans des cantines

  • 7

    Assistants dentaires : des auxiliaires indispensables

  • 8

    Assistants médicaux : une profession pour réduire les délais d’attente

  • 9

    Correns : un village presque entièrement converti au bio

  • 10

    Made in France : les trésors de la poterie d’Albi

  • 11

    Feuilleton : Cuba, une île entre deux mondes (1/5)

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *