La Chine victime du super typhon Mangkhut

Des rafales à 200 km/h. Du jamais-vu à Hong Kong (Chine). Dans les rues d’ordinaire bondées, les rares passants sont balayés. Les bourrasques déracinent les arbres et les échafaudages. Si les typhons sont habituels dans la région, la violence de Mangkhut est telle qu’il a soufflé des hangars et fait trembler des gratte-ciel. De nombreux immeubles ont vu leurs vitres souffler, provoquant d’importants dégâts à l’intérieur des appartements.Une première à MacaoDepuis leurs fenêtres, les habitants de l’île ont assisté impuissants aux assauts du vent. Dans un hôtel, les baies vitrées ont été pulvérisées par une vague, inondant le restaurant. Mangkhut a fait plus de 210 blessés à Hong Kong. L’œil du typhon est passé à une centaine de kilomètres au sud de la mégapole, plus près de Macao, qu’il n’a pas épargné, et où les autorités ont ordonné pour la première fois la fermeture de tous les casinos de la ville. Le typhon se déplace vers la Chine continentale, en alerte rouge. Deux millions de personnes ont été évacuées.Le JT

  • Soir 3 du dimanche 16 septembre 2018 L’intégrale

Les autres sujets du JT

  • 1

    États-Unis : Jacksonville coupée du monde par l’ouragan Florence

  • 2

    Environnement : le rêve d’une ville sans voiture

  • 3

    Marseille : les braqueurs d’un magasin Lidl agressés et volés

  • 4

    La République en marche dans une zone de turbulences

  • 5

    RN : Marine Le Pen fait sa rentrée politique dans le Var

  • 6

    Nicolas Bay : le RN veut “en finir avec l’immigration et la Commission européenne”

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *