Carla Bruni, confidences à Valérie Trierweiler : “Je fus heureuse de partir…”

C’est il y a un an que Laurent Ruquier, sur le plateau d’On n’est pas couché, demandait à Carla Bruni si elle accepterait de répondre aux questions de Valérie Trierweiler. La chanteuse lui répondait que, justement, elle venait de le lui “proposer pour un hors série” par texto et qu’elle accepterait “avec plaisir“. L’épouse de Nicolas Sarkozy a bien tenu sa promesse. Ce jeudi 6 décembre 2018, le magazine publie le Volume 6 de ses hors série Les Décennies Paris Match, un numéro consacré aux années 2000. On y trouve une interview de Carla Bruni-Sarkozy par Valérie Trierweiler…

Au début des années 2000, Carla Bruni arrête le mannequinat pour se consacrer à la chanson. On connaît l’histoire : Julien Clerc a d’abord chanté quelques-uns de ses textes puis son premier album, Quelqu’un m’a dit, a remporté un succès fulgurant. La fin de cette décennie est marquée par son mariage avec Nicolas Sarkozy et un nouveau rôle, celui de première dame. Carla Bruni-Sarkozy entre de plain-pied dans un monde dont elle ignorait jusqu’alors la violence, celui de la politique. Mais elle était bien accompagnée : “J’avais confiance en lui, je n’ai jamais eu peur. Il me donnait sa force“, confie la chanteuse à Valérie Trierweiler.

Son meilleur souvenir

Les deux anciennes premières dames échangent ensuite sur ce rôle souvent difficile qu’elles ont chacune un temps tenu. Carla Bruni évoque son engagement humanitaire, notamment contre le sida, et celui de Valérie Trierweiler pour le Secours populaire comme “l’une des grandes opportunités relatives à cette fonction“. Pour le reste, l’artiste tient le même discours qu’elle a toujours tenu : elle ne regrette pas l’Élysée. Son meilleur souvenir de cette période est d’ailleurs intime : “Mon meilleur souvenir des années à l’Élysée est la naissance de ma petite fille [Giulia] en octobre 2011 et puis mille autres souvenirs de tous ces gens extraordinaires que j’ai rencontrés. (…) Je fus heureuse d’avoir eu le privilège d’être à l’Élysée, mais je fus heureuse d’en partir et de retrouver une vie plus normale…

Avec beaucoup de délicatesse, Carla Bruni évoque la rupture qu’a subie Valérie Trierweiler (elle a depuis retrouvé l’amour auprès de l’ancien rugbyman Romain Magellan) durant la présidence de son ancien compagnon : “J’admire la force qui est la vôtre d’avoir surmonté l’ouragan qui vous est tombé dessus. (…) Vous êtes une battante et une vraie amoureuse. C’est fort.

Retrouvez l’intégralité de cette interview dans le nouveau hors-série de Paris Match, en kiosques ce 6 décembre 2018.

Click Here: Samon Rugby Shop

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *