Vladimir Poutine : cette propriété à 1,1 milliard d'euros qui fait scandale

Dans une enquête vidéo publiée avant son arrestation, l’opposant russe Alexeï Navalny a dévoilé les détails du palais de Guélendjik, au bord de la Mer noire, qui appartiendrait à Vladimir Poutine grâce à de l’argent détourné.

La riposte des opposants. Mardi 19 janvier, soit deux jours avant son arrestation, le militant anti-corruption russe et principal opposant de Vladimir Poutine, Alexeï Navalny, a diffusé une enquête censée prouver le système de corruption de Vladimir Poutine. Cette vidéo de près de deux heures dévoile le faste d’une immense propriété sur les bords de la mer Noire, dont le président russe serait bénéficiaire grâce à un réseau de prête-noms, relate Le Journal du dimanche ce dimanche 24 janvier. Vignobles, casino, enceinte de hockey… Le palais de Guélendjik est estimé à 1,1 milliard de dollars. Pour autant, l’info n’est pas nouvelle : le principal intéressé, qui a récemment dû démentir les rumeurs sur son état de santé, a toujours rejeté en bloc ces accusations répétées depuis 2010. “Ce qui est nouveau en revanche, dans la vidéo de Navalny, ce sont les circuits financiers qui ont permis sa construction, estime Roman Shleynow, journaliste au collectif Organized Crime and Corruption Reporting Project (OCCRP), auprès du JDD.

En clair : l’homme fort du Kremlin, en couple depuis une dizaine d’années avec la gymnaste et médaillée olympique Alina Kabaeva, et son entourage auraient détourné des fonds pour financer les travaux de cette vaste demeure dont le FSB (les services secrets russes) serait le propriétaire. Selon le directeur adjoint de l’ONG Open Russia, Vladimir Kara-Murza, “les services de renseignement, dont Poutine est issu, sont la clé de voûte du système de corruption”. Si l’affaire est potentiellement une bombe pour le Kremlin, c’est parce qu’elle met à mal un tabou ultime au pays des tsars : l’argent de Vladimir Poutine, qui serait selon Alexeï Navalny l’homme le plus riche du monde. Alors que l’intéressé n’a déclaré que 105 000 euros de revenus en 2019, il serait en réalité à la tête d’une fortune estimée à 200 milliards de dollars. Une richesse qui s’accompagnerait d’un train de vie dispendieux : 43 avions, une vingtaine de villas et quatre yachts, d’après un rapport de l’opposant Boris Nemtsov, publié trois ans avant son assassinat en 2015. Cette fortune serait, d’après Alexeï Navalvy, liée à système de corruption décrit comme “le plus gros pot-de-vin de l’histoire”.

Le Kremlin nie en bloc

Le documentaire, toujours en ligne sur YouTube, a d’ores et déjà été visionné près de 80 millions de fois en une semaine. Alexeï Navalny, incarcéré dans une prison de Moscou au moins jusqu’au 15 février pour “diffamation”, a appelé ses compatriotes à “descendre dans la rue” ce samedi contre le pouvoir en place. De son côté, le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, a réfuté toutes les accusations, qui avaient déjà fait l’objet d’une vaste enquête de l’agence de presse Reuters en 2014. Cette vidéo choc devenue virale en quelques jours, fera-t-elle vaciller Vladimir Poutine ? Face aux pressions, le Kremlin a annoncé limiter l’accès aux informations “illégales” en ligne et poursuivre les internautes qui appelleraient à manifester.

Article écrit avec la collaboration de 6Medias.

Crédits photos : ITAR TASS / BESTIMAGE

Click Here: Adidas Sale Shoes

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *